Larmes de femmes

Texte: Florence MOURET

Musique: Frank DEAL

 

Sanctuaire intime sur des parois livides

Se creuse le sillon d'une larme  limpide

Aven ancestrale conduit en mon centre

La femme que je suis et qui pleure en silence 

 

Larmes de sang, larmes cristal

Tu pleures en moi force brutale

Larmes de sang, larmes cristal

Chaque femme rejoint mon chemin en dédale

 

Et sous le jardin bleu serti de la rosée

Je marche en silence éprise en volupté

Et mon coeur mu par l'étrange adoré

Je me réconcilie sous la douce saillie.

 

Larmes de sang, larmes cristal

Tu pleures en moi force brutale

Larmes de sang, larmes cristal

Chaque femme rejoint mon chemin en dédale

 

A mes douces entrailles se mêle un goût de fer

Mes seins pleurent le lait que je n'ai pu donner

J'enfante et je soumets mon ventre à la terre mère

Une grotte refuge recueille mes prières

 

Larmes de sang, larmes cristal

Tu pleures en moi force brutale

Larmes de sang, larmes cristal

Chaque femme rejoint mon chemin en dédale

 

En mon coeur se résolvent mille conflits amers

Muqueuses engorgées du chagrin de nos mères, du chagrin de nos mères

Je pleure l'ignominie de mes enfants guerriers

Goutte à goutte fatal vers le bas en butée

Arme de femme force de femme

Glisse, coule, glisse, coule et ne tarie jamais

Glisse, coule, glisse, coule et ne tarie jamais

 

Sanctuaire intime sur des parois livides

Se creuse le sillon d'une larme limpide

Aven ancestrale conduit en mon centre

La femme que je suis et qui pleure en silence...